/  La biodiversité en danger

LA BIODIVERSITÉ

EN DANGER

Comme vous avez pu le voir (et si vous ne l’avez pas vu c’est par ici), la biodiversité c’est quelque chose d’essentiel. Pourtant plusieurs menaces pèsent sur elle. De quelle nature sont ces menaces ? Et pourquoi c’est inquiétant ? On vous explique tout ici.

ATTENTION – Le contenu que vous allez lire peut heurter la sensibilité des plus jeunes, des plus vieux, des moins avertis, des plus costauds, des plus gentils et même des plus méchants. Parce qu’on ne va pas vous le cacher… la biodiversité est en danger. Comme les dinosaures il fut un temps, elle est menacée d’extinction. Nous vivons la 6ème grande crise d’extinction… Mais. Mais. Nous sommes pourtant de plus en plus nombreux !

Certes, nous sommes aujourd’hui 7,5 milliards d’êtres humains sur la planète, et nous seront 10 milliards demain. Mais dans le même temps, les populations animales et végétales, elles, sont en train de disparaitre.

Extinction. Disparition. Oui, ces mots font peur. Ce qui fait encore plus peur c’est que cette crise, par rapport aux précédentes, elle a une particularité : elle est causée par un être vivant : l’homme. Mais « l’homme » c’est NOUS !!! C’est nous qui détruisons l’équilibre du reste du vivant, par nos activités, notre mode de vie et nos comportements.

Vous me direz qu’il existe un taux naturel d’extinction, que la vie est éphémère… Mais aujourd’hui, ce taux est 100 à 1000 fois supérieur à la normale : c’est-à-dire que trop d’animaux, de végétaux et de milieux meurent ! Si cela continue, la moitié des espèces vivantes pourrait disparaitre d’ici un siècle ! Et même si les espèces ne disparaissent pas d’un seul coup, leurs abondances diminuent tellement vite que le renouvellement des populations est de plus en plus difficile !

Et dans la catégorie des grandes menaces qui pèsent sur la biodiversité, les nommés sont…

SUREXPLOITATION DES RESSOURCES.

Vous êtes joueur ? C’est parfait, nous aussi ! Alors jouons ensemble à un jeu. Si on vous dit « exploitation forestière + intensification des pratiques agricoles + pêche intensive + destruction des habitats naturels » qu’est-ce que vous répondez ? Pas facile n’est-ce pas ? En même temps la réponse n’est pas très réjouissante : c’est la surexploitation des ressources.

Cliquez ici pour lire la suite…

LES POLLUTIONS.

Quand le pot d’échappement de la voiture qui roule devant nous dégage une fumée noire qui pique les yeux et le nez, on se rend compte que la pollution, c’est vraiment pas top. Mais ce n’est qu’une forme de pollution parmi bien d’autres ! Certaines sont impossibles à voir ou à sentir, et ont pourtant de graves conséquences à la fois sur les milieux naturels et sur notre santé. C’est pour cela qu’il vaut mieux parler DES pollutions plutôt que de la pollution.

Cliquez ici pour lire la suite…

ESPÈCES EXOTIQUES ENVAHISSANTES.

Moustique tigre, frelon asiatique, grenouille taureau, ambroisie, pyrale du buis… Tout ce petit monde fait partie du club très select des EEE. Et non, il ne s’agit pas du club des Espèces Effrayantes et Enquiquinantes. Ça ne vous dit rien ? Mais si, les EEE, les espèces exotiques envahissantes !

Cliquez ici pour lire la suite

DESTRUCTION DES HABITATS NATURELS.

Si de nombreuses espèces vivantes sont aujourd’hui menacées, c’est parce que leurs habitats sont dégradés. La route, comme les rails ou encore le bâti en général, les maisons, les immeubles, sont construits sur des territoires (forêts, prairies, zones humides) appartenant déjà à des populations : celles des animaux et des végétaux.

Cliquez ici pour lire la suite…

CHANGEMENT CLIMATIQUE.

Vous en avez entendu parler, vous le voyez et le ressentez sûrement. Vous savez, cette menace globale, que l’on vous a présenté lorsque vous étiez à l’école, en l’imageant par des exemples comme la montée des eaux ou la fonte des glaces, laissant ce pauvre ours polaire seul sur son bout d’iceberg. Le problème c’est que ce phénomène, vous continuez aujourd’hui à la voir en une des journaux et qu’il fait toujours l’objet de sommets internationaux… Le problème est loin d’être réglé !

Cliquez ici pour lire la suite…

Crédit photo : ©Olivier Monnier – Agence française pour la biodiversité