/    /  CHANGEMENT CLIMATIQUE

CHANGEMENT CLIMATIQUE

Vous en avez entendu parler, vous le voyez et le ressentez sûrement. Vous savez, cette menace globale, que l’on vous a présenté lorsque vous étiez à l’école, en l’imageant par des exemples comme la montée des eaux ou la fonte des glaces, laissant ce pauvre ours polaire seul sur son bout d’iceberg. Le problème c’est que ce phénomène, vous continuez aujourd’hui à le voir en une des journaux et qu’il fait toujours l’objet de sommets internationaux… Le problème est loin d’être réglé !

Qu’est-ce que c’est concrètement ?

Le changement climatique désigne l’ensemble des variations des caractéristiques climatiques au cours du temps : réchauffement ou refroidissement.

Cependant, comme on entend plus souvent parler de réchauffement climatique voici un énième rappel : c’est bel et bien l’augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Ce réchauffement est dû aux gaz à effet de serre (notamment le CO2) rejetés par les activités humaines polluantes (industrie, transports, agriculture…) et retenus dans l’atmosphère. Au cours du 20ème siècle, la température a augmenté de 0,6°C en moyenne. C’est peut-être peu dans votre esprit, mais d’ici la fin du siècle, le réchauffement moyen pourrait atteindre de 1,4°C à 5,8°C : c’est considérable et cela va avoir de terribles conséquences.

La pollution touche aussi les cours d’eau et les océans : pollutions aux hydrocarbures dues aux dégazages et aux marées noires, contamination par les pesticides ou encore déversements des eaux usées que les océans et rivières ne peuvent assimiler.

Pourquoi c’est un problème ?

Un problème ? Un danger !

Pour qui ? Pour la planète, et la biodiversité dans son ensemble : forêts, agriculture, atmosphère, températures, précipitation, eau, littoral, milieux marins, montagnes, glaciers, santé, société. Le changement climatique touche tout et tout le monde.

Le réchauffement climatique contribue d’abord à modifier les conditions de vie des espèces, les forçant à migrer ou à adapter leur mode de vie, ce que toutes ne sont pas capables de faire ! La conséquence ? Beaucoup d’espèces disparaissent : 15 à 37% des espèces vivantes pourraient disparaitre d’ici 2050. D’autres espèces s’adaptent et migrent. C’est le cas du moustique tigre par exemple, qui remonte vers le Nord et apportant avec elle son cortège de maladies comme le paludisme ou la dengue.

Mais il y a encore pire : le changement climatique est une menace transversale. Concrètement cela veut dire qu’il vient s’ajouter aux autres dangers qui menacent la biodiversité, et peut même les aggraver.

N’oublions tout de même pas que changement climatique a bien sûr ses propres effets délétères : multiplication et augmentation de l’intensité des ouragans, des cyclones, des tempêtes tropicales, records de chaleur, augmentation du niveau des océans,  feux de forêts plus fréquents et augmentation du nombre de réfugiés climatiques, fuyant les catastrophes naturelles.